jeu. Oct 21st, 2021

Au Burkina, la justice condamne le polémiste Kémi Séba pour « outrage au président »

La justice burkinabée a condamné, jeudi 26 décembre, le polémiste franco-béninois Kémi Séba, fondateur du mouvement Urgences panafricanistes, à « deux mois de prison avec sursis », pour « outrage » au président Roch Kaboré, au terme d’une audience en « comparution immédiate ».

Le tribunal de grande instance de Ouagadougou lui a aussi infligé une amende de 200 000 francs CFA (300 euros), le reconnaissant coupable également d’« outrage à des chefs d’Etat étrangers » dont l’Ivoirien Alassane Ouattara et le Nigérien Mahamadou Issoufou.Lire aussi  « Semi-révolution » ou « arnaque politique », la fin du franc CFA vue par des économistes africains

« On m’a condamné à deux mois avec sursis qui sont en réalité deux mois symboliques parce que même les juges savent que j’ai raison », a déclaré M. Séba à l’issue du procès.

By vincent

kultuTv

GRATUIT
VOIR