lun. Juil 26th, 2021

Le continent africain regorge de trésors cachés. Rien qu’en Afrique de l’Ouest, des pays comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali ou le Ghana disposent d’un riche catalogue de tissus locaux.

Le Kenta, également appelé Kita, est un tissu dont l’identité culturelle est partagée par la Côte d’Ivoire et le Ghana. Il s’agit d’un tissu royal, qui se porte drapé autour du corps. Il est fabriqué à la main avec des fils de coton et de la soie pour les modèles les plus luxueux.

Ce tissu est surtout caractérisé par ses motifs très géométriques, voire tribaux. C’est surtout un tissu très coloré, mais dont les nuances n’excèdent pas 5 tons généralement. Très important à savoir : chaque forme et chaque couleur a une signification bien précise. C’est ce qui détermine son choix et l’occasion à laquelle il convient de le porter.

Le Kenta se porte généralement pour les grandes occasions, notamment les cérémonies traditionnelles (dot, mariage, sortie d’enfant, baptême).

Le Bogolan

Très populaire en Côte d’Ivoire, le Bogolan est pourtant typiquement malien, plus précisément de l’ethnie Bambara. Ce tissu traditionnel en coton est fait à la main et la teinture est obtenue avec de la boue fermentée.

Utilisé lors des cérémonies rituelles, le Bogolan était porté comme protection. On lui prêtait des pouvoirs d’absorption de forces spirituelles maléfiques, notamment pendant les accouchements.Le Kanvô

By kultutv

kultuTv

GRATUIT
VOIR