jeu. Avr 22nd, 2021

Le e-marché de l’art en période de confinement.

L’Afrique est, comme une grande majorité d’autres continents, touchée par la crise du covid-19, qui sévit depuis maintenant plusieurs mois. Dès lors, de nombreuses mesures ont été prises afin de lutter contre la propagation du virus. Au Sénégal, un couvre-feu a été établi, l’Afrique du Sud est confinée depuis le 26 mars, la Côte d’Ivoire depuis le 30 mars… Néanmoins, un confinement complet et immédiat semble, pour certains, assez illusoire. En effet, Cécile Fakhoury, à la tête de plusieurs galeries, à Dakar, Abidjan mais également à Paris, souligne: « À Abidjan, le confinement se fait par quartier, mais la discipline d’un confinement total est quasi impossible ici. L’argent généré dans la journée est utilisé pour manger le soir. Les gens vivent au jour le jour. » (source).

Par ailleurs, le confinement rime avec l’annulation, du moins le report, de nombreux évènements culturels. A cet égard, la foire internationale 1-54, qui devait se dérouler à New-York en 2020, a été annulée assez tôt pour éviter des frais aux galeries et artistes africains. En outre, l’annulation de la Biennale de Dakar, prévue pour juin 2020, est assez catastrophique.

Pour pallier ces pertes, certaines galeries utilisent le digital et organisent des expositions en ligne. Pour cela, elles font appel à Artsy, une plateforme de vente d’art en ligne. C’est ainsi que les œuvres de l’exposition 1-54 ont été mises en ligne via une application ou que la galerie de Cécile Fakhoury a lancé un hebdomadaire présentant expositions, œuvres et artistes.

By kultutv

Laisser un commentaire

kultuTv

GRATUIT
VOIR