jeu. Avr 22nd, 2021

4ème édition de Bénin révélation star : L’artiste chanteuse Norberka distinguée et célébrée

4ème édition de Bénin révélation star : L’artiste chanteuse Norberka distinguée et célébrée

L’aventure de la compétition de musique dénommée ‘’Bénin révélation star’’ a connu son apothéose samedi 14 septembre 2019 à l’espace Mayton promo situé à Calavi. La phase finale de ce challenge qui a mis aux prises cinq candidats à savoir : deux  hommes et trois dames, a vu une icône de la musique traditionnelle béninoise distinguée pour son savoir-faire, en marge des prestations chaleureuses qui ont suscité de vives émotions à l’occasion. Norberte Kpanou alias ‘’Norberka’’, la reine du Zinli Gbété a reçu, sur initiative du promoteur de l’événement, Toni Yambodè, un tableau d’honneur.

Et la cerise sur le gâteau est qu’il a été imposé aux candidates pour la deuxième et dernière étape des épreuves de la finale, une prestation en live d’un des morceaux, ‘’Gantchého’’, de l’artiste en sa présence. Pour réussir l’effet escompté, la vedette est installée sur la scène, sinon dans un coin de la scène sur une petite chaise et devant elle, les trois candidates ont défilé. A la grande surprise de l’artiste, la prestance, le timbre vocal, l’accoutrement  et l’occupation scénique, la faisait transparaitre à travers les chalengeuses.  Toute stupéfaite devant ce à quoi elle assistait, Norberka se sentait juste toute honorée. Et l’expression a été visible à travers les acclamations et ses propos lorsque le micro lui a été tendu. « Je suis très ému. Ma joie est énorme de voir qu’un simple citoyen comme moi ait fait l’option de me célébrer pendant que je suis encore là », souligne la chanteuse avant de préciser que le silence que ses fans et mélomanes ont constaté par ces derniers temps, ne veut pas dire que Norberka n’existe plus. « Je suis bien là. Et très bientôt vous aurez de mes nouvelles. Un nouvel opus  est en cours de préparation et sa mise sur le marché est pour très bientôt ».

Innoss’B : “ceux qui nous appellent des grands artistes ou des légendes ne savent pas qu’ici, les chansons ne se vendent pas”

Innoss’B était aujourd’hui l’invitée de Papy Mboma, dans B-One music, et est revenu encore une fois sur les difficultés que connaît la musique congolaise.

Pour Innoss’B, le manque de pouvoir et de moyen d’achat des fans congolais ne permet pas aux artistes de vivre de leurs métiers. “ceux qui nous appellent des grands artistes ou des légendes ne savent pas que ici, les chansons ne se vendent pas, les CD ne se vendent pas, et aucun téléchargement ne paie. Aujourd’hui on est comme un grand panneau au centre ville où personne ne veut mettre sa publicité.”, a dit Innoss’B.

Pour Innoss’B, chaque personne devrait prendre ses responsabilités pour faire revivre la culture congolais, “Il faut la conscience, c’est la charge de tout le monde. Pas seulement du Gouvernement comme souvent j’attends les autres musiciens dire.”

L’artiste Innoss’B passe son temps de confinement à Kinshasa, après son retour de l’Europe au mois de mars deniers où il a dû interrompre sa tournée à cause du coronavirus.

« One World: Together At Home » : l’Afrique brillera au concert solidaire de Lady Gaga

Diffusé dans le monde entier, en direct, le 18 avril, ce « live confiné », organisé pour soutenir les travailleurs de la santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), rassemble beaucoup de stars africaines et afro-américaines.

C’est la soirée à laquelle tout le monde veut participer. Et le seul moyen pour en être, c’est pour une fois de rester chez soi ! Le samedi 18 avril, un grand live organisé par l’association citoyenne Global Citizen, fondée à New York, et la chanteuse américaine Stefani Joanne Angelina Germanotta, plus connue sous le pseudonyme de Lady Gaga, s’annonce totalement exceptionnel.

Pas seulement parce qu’il rassemble un plateau composé de plus d’une centaine de stars internationales (Paul McCartney, Billie Eilish, Jennifer Lopez, David et Victoria Beckham, Céline Dion, Elton John…). Mais parce que celles-ci livreront des interventions ou des concerts gratuits depuis leur foyer.

« La Prière des oiseaux » : l’orchestre des minorités sous la plume de Chigozie Obioma

Le Nigérian Chigozie Obioma, finaliste du Booker Prize pour « Les Pêcheurs », revient avec une odyssée moderne époustouflante : « La Prière des oiseaux ». De la littérature de haut vol.

Avec Les Pêcheurs, paru en français en 2016, le Nigérian Chigozie Obioma faisait irruption avec fracas sur la scène littéraire mondiale. Puissant et tragique, porté par une écriture d’un rare classicisme, ce premier roman écrit par un jeune homme qui n’avait pas encore 30 ans se rangeait déjà dans la catégorie « chefs-d’œuvre ».

Et comme souvent dans ces cas-là, il paraissait difficile d’imaginer que l’auteur puisse, à l’avenir, se montrer à la hauteur de son extraordinaire talent. Il n’aura fallu que quelques années de patience pour constater à quel point l’on se trompait : son second roman, qui vient de paraître en français sous le titre La Prière des oiseaux, relève lui aussi de la prouesse.

Aujourd’hui âgé de 36 ans, le romancier, qui enseigne désormais le creative writing aux États-Unis, a réussi à marier tragédie grecque, cosmologie igbo et histoire d’amour en une vaste épopée contemporaine.

Show-me: à Zurich, un nouveau tremplin pour les talents africains

Ce festival couteau suisse, créé par l’artiste Blick Bassy et la journaliste Elisabeth Stoudmann, se déroulera à Zurich à partir du 24 janvier. L’occasion d’offrir des scènes et du coaching à de petites formations musicales issues du continent africain et d’Europe.

Un événement qui permette au public de découvrir de nouveaux talents, et aux artistes de se découvrir une carrière ? Beaucoup en ont rêvé, Blick Bassy et Elisabeth Stoudmann l’ont fait.

On ne présente plus le premier, d’origine camerounaise, installé dans le sud de la France, qui s’est imposé autant comme artiste qu’en tant qu’autoentrepreneur. La deuxième est une journaliste suisse, co-fondatrice du magazine spécialisé Vibrations et manageuse culturelle, qui a œuvré un temps pour la Fondation de l’Aga Khan.

Quand la rappeuse Cardi B attise la rivalité entre Ghanéens et Nigérians

Entre internautes ghanéens et nigérians, c’est la « guerre » déclarée sur le réseau social Twitter. « Instigatrice » de ce conflit, sans doute sans le savoir, la rappeuse américaine Cardi B.

L‘étincelle est partie de l’annonce de la rappeuse de demander la nationalité nigériane. Une initiative qu’elle a dit vouloir prendre après une frappe de l’armée américaine qui a tué le commandant iranien Qassem Soleimani et fait monter les tensions au Moyen-Orient.

« C’est triste. Cet homme met des Américains en danger. Le geste le plus stupide que Trump ait fait jusqu‘à présent … Je demande ma citoyenneté nigériane », avait-elle alors tweeté. Il n’en fallait pas plus pour raviver une rivalité entre Ghanéens et Nigérians, vieille de plusieurs décennies, mais bien loin des soubresauts diplomatiques suscités par l’offensive américaine contre l’Iran.

Afrique : des musiciens en guerre contre le COVID-19

Lavez-vous les mains. Gardez la distance d’au moins un mètre avec votre interlocuteur … Des messages de musiciens africains qui utilisent la chanson pour sensibiliser le public contre le COVID-19.

En Ouganda le célèbre chanteur et politicien Robert Kyagulanyi, alias Bobi Wine associé ici à son collègue Nubian Li. Sur un air mêlé aux mélodies de rumba emblématiques de l’Afrique de l’Est, ils encouragent les gens à rechercher les symptômes.

Décès de Manu Dibango : hommages des stars et personnalités africaines

Une floraison des hommages se multiplient après l’annonce du décès de l’artiste-musicien camerounais de renommée mondiale.

Manu Dibango, 86 ans, s’est éteint ce 22 mars 2020 dans un hôpital de la région parisienne des suites du nouveau coronavirus. De nombreuses personnalités politiques, stars et artistes africains effondrés par cette triste nouvelle expriment leur émotion sur les réseaux sociaux.

Hommes politiques

Le président gabonais a tenu à exprimer personnellement un hommage via son compte officiel à celui qu’il appelle « Papa Muna ». Ali Bongo Ondimba rend témoignage d’un immense patrimoine que laisse derrière lui ce célèbre saxophoniste.

Côte d’ivoire : mariage avec la Tunisienne Aelyssa Darragi, prison pour Alpha Blondy ?

Le chanteur de reggae ivoirien, Alpha Blondy, qui vient de célébrer son mariage avec  la Tunisienne Aelyssa Darragi, encourt une peine de prison. Pourquoi ?

A peine le mariage, religieux et civil, entre Alpha Blondy et la Tunisienne Aelyssa Darragi a été célébré les 20 et 22 février 2020, que  l’épouse coréenne du chanteur ivoirien effectue une sortie pour  indiquer être à ce jour unie au reggaeman par les liens du mariage. Si ces faits son avérés, c’est dans une situation de bigamie que se trouve Alpha Blondy et qui pourrait l’exposer à des sanctions judiciaires.

Selon la presse ivoirienne, c’est l’article 455 du Code pénal ivoirien qui constitue une menace pour le musicien, puisqu’il indique clairement : « Quiconque étant engagé dans les liens du mariage en contracte un autre avant la dissolution du précédent est puni d’un emprisonnement de six mois à trois ans, et d’une amende de 50 000 à 500 000 francs ».

Si l’hypothèse d’un emprisonnement de l’artiste est envisagée, c’est pour la simple raison que dans une publication sur les réseaux sociaux, la Coréenne Ran Young Hong-Koné a rappelé à Alpha Blondy qu’elle est et reste son épouse. « A présent, je voudrais te rappeler qu’il n’y a rien de mal au fait de te remarier, mais sans m’avoir divorcée, moi qui suis légalement encore mariée à toi, tu commets un délit », a clairement signifié celle qui se dit toujours épouse d’Alpha Blondy.

« Il est temps de dire la vérité et de me rendre justice », a ajouté la Coréenne qui, visiblement est prête à engager une bataille judiciaire avec celui qu’elle considère comme son mari.

A lire : Côte d’Ivoire : polémique après le mariage d’Alpha Blondy avec la Tunisienne Aelyssa Darragi

amet consequat neque pretium ut. Integer hendrerit mauris nec odio auctor suscipit. Proin porttitor turpis vitae ligula dictum, a sollicitudin purus congue. Nulla viverra nisi ex, ut ornare tellus cursus quis. Nulla posuere tincidunt leo at condimentum. Sed egestas tortor a nisi fringilla, id cursus odio rhoncus.

odio, sit amet consequat neque pretium ut. Integer hendrerit mauris nec odio auctor suscipit. Proin porttitor turpis v

Céline Banza, lauréate du Prix Découvertes RFI 2019

Après délibération, le jury du Prix Découvertes RFI 2019 a rendu son verdict : c’est la Congolaise Céline Banza qui remporte cette nouvelle édition.

Chanteuse, vidéaste, actrice, performeuse : Céline Banza est tout cela à la fois. Une artiste curieuse et polyvalente qui n’a que 22 ans et a déjà inspiré un court métrage en 2017, Tamuzi , où elle joue son propre rôle. 

Mais par-dessus tout, il y a la musique, la chanson. C’est au sein des Studios Kabako avec le chorégraphe-danseur Faustin Linyekula, à l’est de la RDC, que Céline Banza fait ses premiers pas de choriste. Elle fréquente des danseurs, des rappeurs et monte sur scène, sa première scène à l’alliance française de Kisangani. De retour à Kinshasa, sa ville de naissance, elle entre à l’Institut National des Arts.

En 2017, elle participe également à l’émission The Voice Afrique francophone qui la conforte dans son envie d’entamer une carrière musicale et lui fixe un objectif : celui de gravir peu à peu les marches et d’occuper le devant de la scène. Elle crée ensuite son groupe Banza Musik. Avec cette récompense décernée par RFI, c’est bel et bien une nouvelle impulsion qui est donnée à la jeune congolaise et des encouragements de la profession sur le chemin qu’elle s’est choisi. L’occasion également de faire entendre sa musique à un public beaucoup plus large…

Chaque année, RFI organise le concours Découvertes destiné à promouvoir les jeunes talents des musiques africaines. Un concours qui au fil des années a révélé des artistes devenus pour certains des icônes de la musique africaine comme Tiken Jah FakolyRokia TraoréDidier AwadiAmadou & Mariam et l’an dernier le jeune chanteur rwandais Yvan Buravan.

kultuTv

GRATUIT
VOIR