jeu. Oct 21st, 2021

« La Prière des oiseaux » : l’orchestre des minorités sous la plume de Chigozie Obioma

« La Prière des oiseaux » : l’orchestre des minorités sous la plume de Chigozie Obioma

Le Nigérian Chigozie Obioma, finaliste du Booker Prize pour « Les Pêcheurs », revient avec une odyssée moderne époustouflante : « La Prière des oiseaux ». De la littérature de haut vol.

Avec Les Pêcheurs, paru en français en 2016, le Nigérian Chigozie Obioma faisait irruption avec fracas sur la scène littéraire mondiale. Puissant et tragique, porté par une écriture d’un rare classicisme, ce premier roman écrit par un jeune homme qui n’avait pas encore 30 ans se rangeait déjà dans la catégorie « chefs-d’œuvre ».

Et comme souvent dans ces cas-là, il paraissait difficile d’imaginer que l’auteur puisse, à l’avenir, se montrer à la hauteur de son extraordinaire talent. Il n’aura fallu que quelques années de patience pour constater à quel point l’on se trompait : son second roman, qui vient de paraître en français sous le titre La Prière des oiseaux, relève lui aussi de la prouesse.

Aujourd’hui âgé de 36 ans, le romancier, qui enseigne désormais le creative writing aux États-Unis, a réussi à marier tragédie grecque, cosmologie igbo et histoire d’amour en une vaste épopée contemporaine.

Show-me: à Zurich, un nouveau tremplin pour les talents africains

Ce festival couteau suisse, créé par l’artiste Blick Bassy et la journaliste Elisabeth Stoudmann, se déroulera à Zurich à partir du 24 janvier. L’occasion d’offrir des scènes et du coaching à de petites formations musicales issues du continent africain et d’Europe.

Un événement qui permette au public de découvrir de nouveaux talents, et aux artistes de se découvrir une carrière ? Beaucoup en ont rêvé, Blick Bassy et Elisabeth Stoudmann l’ont fait.

On ne présente plus le premier, d’origine camerounaise, installé dans le sud de la France, qui s’est imposé autant comme artiste qu’en tant qu’autoentrepreneur. La deuxième est une journaliste suisse, co-fondatrice du magazine spécialisé Vibrations et manageuse culturelle, qui a œuvré un temps pour la Fondation de l’Aga Khan.

Afrique : des musiciens en guerre contre le COVID-19

Lavez-vous les mains. Gardez la distance d’au moins un mètre avec votre interlocuteur … Des messages de musiciens africains qui utilisent la chanson pour sensibiliser le public contre le COVID-19.

En Ouganda le célèbre chanteur et politicien Robert Kyagulanyi, alias Bobi Wine associé ici à son collègue Nubian Li. Sur un air mêlé aux mélodies de rumba emblématiques de l’Afrique de l’Est, ils encouragent les gens à rechercher les symptômes.

Décès de Manu Dibango : hommages des stars et personnalités africaines

Une floraison des hommages se multiplient après l’annonce du décès de l’artiste-musicien camerounais de renommée mondiale.

Manu Dibango, 86 ans, s’est éteint ce 22 mars 2020 dans un hôpital de la région parisienne des suites du nouveau coronavirus. De nombreuses personnalités politiques, stars et artistes africains effondrés par cette triste nouvelle expriment leur émotion sur les réseaux sociaux.

Hommes politiques

Le président gabonais a tenu à exprimer personnellement un hommage via son compte officiel à celui qu’il appelle « Papa Muna ». Ali Bongo Ondimba rend témoignage d’un immense patrimoine que laisse derrière lui ce célèbre saxophoniste.

Céline Banza, lauréate du Prix Découvertes RFI 2019

Après délibération, le jury du Prix Découvertes RFI 2019 a rendu son verdict : c’est la Congolaise Céline Banza qui remporte cette nouvelle édition.

Chanteuse, vidéaste, actrice, performeuse : Céline Banza est tout cela à la fois. Une artiste curieuse et polyvalente qui n’a que 22 ans et a déjà inspiré un court métrage en 2017, Tamuzi , où elle joue son propre rôle. 

Mais par-dessus tout, il y a la musique, la chanson. C’est au sein des Studios Kabako avec le chorégraphe-danseur Faustin Linyekula, à l’est de la RDC, que Céline Banza fait ses premiers pas de choriste. Elle fréquente des danseurs, des rappeurs et monte sur scène, sa première scène à l’alliance française de Kisangani. De retour à Kinshasa, sa ville de naissance, elle entre à l’Institut National des Arts.

En 2017, elle participe également à l’émission The Voice Afrique francophone qui la conforte dans son envie d’entamer une carrière musicale et lui fixe un objectif : celui de gravir peu à peu les marches et d’occuper le devant de la scène. Elle crée ensuite son groupe Banza Musik. Avec cette récompense décernée par RFI, c’est bel et bien une nouvelle impulsion qui est donnée à la jeune congolaise et des encouragements de la profession sur le chemin qu’elle s’est choisi. L’occasion également de faire entendre sa musique à un public beaucoup plus large…

Chaque année, RFI organise le concours Découvertes destiné à promouvoir les jeunes talents des musiques africaines. Un concours qui au fil des années a révélé des artistes devenus pour certains des icônes de la musique africaine comme Tiken Jah FakolyRokia TraoréDidier AwadiAmadou & Mariam et l’an dernier le jeune chanteur rwandais Yvan Buravan.

Burna Boy : influences, collaborations et mégalomanie… Ce qu’il faut savoir de la star nigériane de la pop

Fort de l’immense succès de son dernier opus, la star nigériane est, à 28 ans, l’un des artistes africains les plus suivis sur la Toile.

• Débuts difficiles

En 2012, quand sort son premier album, Damini Ogulu (de son vrai nom) alias Burna Boy est loin de faire l’unanimité.

Les journalistes nigérians ne manquent pas une occasion de commenter ses frasques – comme ses multiples arrestations – et lui prédisent une très courte carrière. Sa musique manque alors de maturité.

kultuTv

GRATUIT
VOIR